les 10 mots du samedi bleu

Publié le par pipelettes

Tirés de "la faute de l'abbé Mouret" d'Emile Zola
MENTON-ODEUR-FRAÎCHEUR-JARDIN-CHAGRIN-CLAIRIERE-JOIE-CHANCELER-CARESSER-CHEVELURE

TEXTE 1
Fête du citron, Menton, dans les années 70.
Vincent quitte sa salle de bains, joie et félicité.
Pour un matin, pour une fois, ses poils au menton, pas chagrins,  se sont laissés extraire.
Pour une fois, l'axe barbe-chevelure a baissé garde.
Les rouflaquettes ont bien trompé leur follicule.
Fou de bonheur à l'idée de caresser jusqu'au moins 13 heures, une clairière de pilosité à l'odeur d'after-shave bon marché, il descend les marches vers le bas, la fraîcheur du jardin au citron.
Au moment où son pied, le gauche, foule la terre meuble, son univers le quitte ; l'herbe habituelle a cédé la place à une bouillie méconnaissable, un ramassis d'argile et de minerais de cuivre. Sans trop chanceler, il relève la tête : voilà qui explique les bulldozers.


TEXTES 2
Mon doux Adonis, la fraîcheur de cette clairière m'inspire. Je caresse ta chevelure, tu chancelles. Joie, joie, joie !!!
Bien loin le chagrin ...
Penchée sur toi, je vois ton menton tressauter...
L'odeur de ta peau !
Je sens mon jardin s'ouvrir sur toi.


TEXTE 3
Je me veux plus voir ton menton chanceler sous l'effet de ton chagrin.
Je t'emmènerais dans cette clairière pleine de fraîcheur, dans ce jardin, dans l'odeur du chèvrefeuille et du jasmin.
Et je continuerais à caresser ta douce chevelure jusqu'à ce que ta joie revienne et que le sourire éclaire de nouveau ton visage.

Publié dans JEUX DE MOTS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article